Accueil » C'est dans l'actu » Les dix commandements d’un nouveau-né à ses parents

Les dix commandements d’un nouveau-né à ses parents

Une maternité écossaise a eu l’idée incroyable d’imaginer et de publier sur ses réseaux sociaux la « lettre » qu’écrirait un nouveau-né à ses parents. Un post rempli de bon sens et d’amour qui a fait immédiatement le buzz sur internet. Nous vous racontons ce que tous les petits bouts de quelques jours voudraient dire à leurs parents à l’aube de leur nouvelle vie ensemble.

post-buzz

Des mots tendres et pleins d’espoir

Dès le début de la lettre, bébé fait ses premiers mots avant l’heure en s’adressant directement à « Maman et Papa », avec le conseil précieux, de conserver cette lettre et la relire pour les moments les plus difficiles.

 « • N’attendez pas trop de moi qui suis un nouveau-né ou de vous-même comme parents. Donnez-nous six semaines comme cadeau de naissance : six semaines pour que je puisse grandir, me développer et être plus stable et plus prévisible ; six semaines pour vous reposer, vous détendre et permettre à votre corps de revenir à la normale.
• Nourrissez-moi quand j’ai faim. Je n’ai jamais connu la faim dans le ventre et les horloges et horaires ne veulent pas dire grand-chose pour moi.
• Portez-moi, câlinez-moi, embrassez-moi, touchez-moi, caressez-moi et chantez-moi des chansons. Dans le ventre, j’étais toujours près de vous et je n’ai jamais été seul avant.
• Pardonnez-moi si je pleure beaucoup. Je ne suis pas un tyran envoyé pour rendre votre vie misérable, c’est le seul moyen que j’ai de vous dire que je ne suis pas heureux. Supportez-moi et très bientôt, en grandissant, je pleurerai moins et je serai plus sociable.
• Prenez le temps de me connaître, de voir comme je suis différent de vous et ce que je peux vous apporter. Observez-moi et je vous dirai ce qui m’apaise, me console et me fait plaisir.
• Souvenez-vous que je suis flexible et que je peux résister aux erreurs que vous ferez avec moi. Tant que vous agissez avec amour, je ne peux pas être blessé.
• Ne soyez pas déçus quand je ne suis pas le bébé parfait que vous attendiez ou avec vous-mêmes quand vous n’êtes pas des parents parfaits.
• Faites attention à vous : mangez équilibré, reposez-vous et faites de l’exercice. Comme ça, quand on est ensemble, vous avez la patience et l’énergie pour prendre soin de moi. Pour gérer un bébé difficile, rien de tel qu’une Maman reposée.
• Faites attention à votre relation de couple. Comment créer des liens de famille s’il n’y a pas de famille ?
• Voyez sur le long terme. Je ne resterai pas comme ça longtemps, même si ça vous semble une éternité. J’ai peut-être chamboulé complètement votre vie, mais gardez en tête que les choses reviendront rapidement à la normale.
Profitez de moi, je ne serai plus jamais si petit ! »

Une réflexion sur la parentalité

Ces mots laissent vraiment réfléchir sur cette étape importante d’une vie, le moment où l’on devient parent. Elle met en lumière les doutes, les regrets, les peurs, les baisses de moral qui accompagnent parfois l’arrivée de bébé. Elle vise à la fois à déculpabiliser les parents mais leur apprend aussi à relativiser, elle leur montre que tout va rentrer dans l’ordre, qu’il faut juste s’adapter à cette nouvelle vie et surtout que ce n’est en rien la faute de bébé. Un très beau message, à partager à tous les futurs et jeunes parents.

A propos de Maya Choppin de Janvry

Maman d’une coquinette et de deux petits diablotins, je jongle (ou enfin j’essaye) entre les couches, le boulot, les petits bobos, les conseils de la belle mère, les soirées entre copines, les fous rires, les emmerdes, les angoisses, les câlins. Bref, la vie d’une maman moderne quoi !