Accueil » Chronique : Vis ma vie de mum » Avoir un enfant : une obligation absolue ?

Avoir un enfant : une obligation absolue ?

J’avais à peine 26 ans lorsqu’une de mes meilleures amies m’annonce qu’elle est enceinte et qu’une petite fille pointera le bout de son nez six mois plus tard. Si j’ai d’abord été folle de joie à l’idée de rencontrer ce petit bébé, j’ai vite déchanté en me plongeant dans mes pensées et mes angoisses ; « c’est bientôt à mon tour ».  Et puis tout d’un coup, bizarrement, tout mon entourage s’est mis à me poser la redoutable question « Bah alors toi, tu t’y mets quand ? »

capture-decran-2021-11-23-a-10-13-39

 

« Alors le bébé, tu t’y mets quand ? « 

Si on suit les normes sociales, une femme doit avoir un enfant ; c’est la logique naturelle des choses. Mais alors comment on fait quand on est confrontées à ce genre de question ? Beaucoup de personnes ont tendance à oublier que ce n’est pas toujours simple de tomber enceinte, cela peut même s’avérer être un véritable parcours du combattant…D’autres ont tendance à omettre (ou à ne pas réussir à admettre) que certaines d’entre nous n’ont juste pas envie d’en avoir, pour des raisons qui leur sont propres.

Lorsqu’une femme explique qu’elle ne veut pas d’enfant, la société lui répond souvent qu’elle le regrettera plus tard » et qu’elle finira bien par changer d’avis parce que c’est « naturel d’être mère ».

Plus le temps passe et plus les remarques comme « ton horloge biologique tourne » fusent. En fait, si on écoute tout ça, la grossesse et l’accouchement semblent des détails, des broutilles, des choses futiles qui n’ont pas tant d’impact que ça sur la vie d’une femme. Pourtant, devenir maman change absolument tout.

Alors voilà, lorsque j’ai appris que ma meilleure amie allait accoucher, j’ai été prise au dépourvu. Parce que finalement avec mon amie on a toujours fait les choses en même temps et là moi je n’étais absolument pas prête.

Je n’étais pas prête, c’était trop tôt, je ne me voyais pas maman tout de suite. Comment aurais-je pu offrir de la stabilité à un enfant si moi-même je me considérais encore comme un enfant  ?

Et puis, je ne savais même pas si j’avais envie de le devenir un jour. J’ai pensé à l’accouchement, à l’allaitement, à toutes ces petites choses qu’on ne nous dit pas, dont on ne parle pas, mais qui font que notre vie change pour toujours.

Avoir un enfant : sa propre décision

Décider d’avoir un enfant pour faire comme sa copine, par mimétisme, décider de faire un enfant juste pour ne pas être jugée par les autres, est-ce vraiment une bonne décision ?

En fait, je pense tout simplement qu’il faut écouter la petite voix qui nous chuchote à l’oreille, et entendre ce qu’elle dit. En d’autres termes, il faut s’écouter.

Aujourd’hui j’ai 34 ans, je suis maman d’un petit garçon et je suis très heureuse ! J’ai juste attendu que cette petite voix intérieure me dise : fonce !

S’écouter, se faire confiance, décider de sa vie

Chacune doit avancer à son rythme et répondre à ses envies, et non aux pseudo diktats sociétaux moralisateurs.

Alors quand j’y repense, c’est vrai que je n’étais pas forcément prête à avoir un enfant, mais je me suis fait confiance. Et c’est peut-être l’essentiel.

J’ai aussi compris, grâce à mes amies toutes différentes les unes des autres (mais ô combien exceptionnelles !), la plus belle des choses : chacune doit être libre de ses choix, de son corps, et nul n’a le droit d’émettre une quelconque pression.

Il y a la maman jeune…

La maman un peu comme moi, qui doit se trouver…

La maman wannabe, celle qui attend le jour où son rêve sera réalité…

La femme sans enfant (et très heureuse !)…

Et tant d’autres femmes au parcours et aux envies différentes !

Mais surtout, surtout : avant chaque maman, il y a la femme.

Chacune doit être libre de ses choix, de son corps, et nul n’a le droit d’émettre une quelconque pression.

Alors je propose que nous toutes, au lieu de demander à nos amies en âge d’être maman « Tu as prévu quand de faire un bébé ? » on leur demande plutôt comment elles vont ! Qu’en dites-vous ?

A propos de Marcadet Jeanne

Jeanne est l'une de nos Drôles de Mums ! Drôle, authentique et trop sympa elle aime parler de la vie de maman sans chichis et sans tabous !