Accueil » C'est dans l'actu » Phénomène : connais-tu les Pee Party ?

Phénomène : connais-tu les Pee Party ?

Attention nouvelle tendance en vue : les Pee Party. Oui oui, tu comprends bien ce que signifie Pee, on te parle bien de pipi ! Zoom sur un phénomène qui fédère bon nombre de femmes en phase de conception. On t’explique.

testdegrossesse

Une nouvelle mode qui nous vient tout droit des States, va peut-être bientôt s’attaquer à la France. Alors que le moment fatidique du test de grossesse se fait généralement en secret, à la maison sans que personne ne soit au courant (à part peut-être ton homme planqué derrière la porte), certaines femmes cherchant à tomber enceinte se lance des défis sur le web, à coup de tableau excel et de vocabulaire siglé.

Le principe est simple mais très carré. Une Pee Party ou POAS pour Pee on a stick Parties (soit la fête du test de grossesse urinaire) c’est un jour précis où plusieurs femmes qui papotent sur le net décident de faire un test. Tout se passe sur un tableau excel très complet où chaque participante indique son pseudo, le jour de ses règles (en anglais le Aunt Flow, et en language Pee Party, le AF), les DPO (jours passés après l’ovulation), on y calcule le TWW (the two-week wait), les fameuses deux semaines d’attente, et le jour du test. Si tu veux jeter un œil sur une feuille de calcul, c’est par ici.

Suivant les résultats de test, on peut lire BFN (big fat negative) soit un résultat négatif ou BFN (big fat positive) si le test est OK. Certaines précisent également si elles ont fait une fausse couche en indiquant M/C pour miscarriage.

Comme souvent, on ne juge pas, on relaye. Ce sont des périodes parfois difficiles à vivre et le pseudonymat peut motiver et aider bien des femmes dans ces moments cruciaux. Discuter avec d’autres femmes en phase de conception peut être bénéfique. Mais comme toute mode, tout ceci est à utiliser avec modération pour éviter de se décourager. On te laisse juge, drôle de mum ou future mum !

Source http://abcnews.go.com

 

 

 

 

 

A propos de Anne-Laure Galluchon

Maman d'une adolescente en pleine puberté, d'une petite puce de 5 ans et d'un petit bonhomme de 6 mois, je suis une vraie pile électrique. Faut que ça bouge tout le temps ! On dit de moi que j'ai une sacrée répartie mais quand on est maman, on a plutôt intérêt à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Je dis tout haut ce que beaucoup de mamans pensent tout bas !