Accueil » Mon accouchement » Comment se déroule l'accouchement ? » Accoucher par voie naturelle après une césarienne, c’est possible ?

Accoucher par voie naturelle après une césarienne, c’est possible ?

Tu as accouché de ton premier enfant par césarienne et tu es de nouveau enceinte ? Est-il possible d’accoucher par les voies naturelles pour les grossesses suivantes ou devras-tu, quoi qu’il arrive, repasser par la case « césarienne » ? Et bien ça dépend.

accoucher-voie-naturelle

D’abord, il faut savoir que 60 % des femmes ayant accouché par césarienne peuvent accoucher par les voies naturelles les grossesses suivantes. En fait, cela dépend surtout des suites opératoires, de la qualité de la cicatrice et de la raison qui a poussé à la réalisation d’une césarienne pour faire naitre l’enfant.

La césarienne est quasi systématique dans les cas suivants

Si la césarienne a été réalisée parce que le bassin n’est pas assez large : les grossesses suivantes nécessiteront une césarienne.

Si pour les deux premiers enfants, la maman a subi une césarienne, les grossesses suivantes nécessiteront une césarienne.

Si la cause de la césarienne est une maladie chronique (diabète, hypertension, maladie cardiaque…), il y a de fortes chances qu’une césarienne soit pratiquée les grossesses suivantes.

Si la première césarienne a été réalisée pour des raisons physiologiques, comme une malformation de l’utérus.

Et si bébé ne se présente pas la tête en bas.

La césarienne peut être évitée dans les cas suivants

Si la césarienne a été pratiquée en raison d’une détresse fœtale, d’un bébé positionné en siège, d’un placenta praevia, d’une prééclampsie… : il y a de grandes chances de pouvoir accoucher par les voies naturelles si aucune de ces complications ne refait son apparition.

Si la césarienne a été pratiquée après l’échec d’un déclenchement : à part si cela se reproduit pour les grossesses suivantes, l’accouchement par voie basse est possible.

 

 

A propos de Anne-Laure Galluchon

Maman d'une adolescente en pleine puberté, d'une petite puce de 5 ans et d'un petit bonhomme de 6 mois, je suis une vraie pile électrique. Faut que ça bouge tout le temps ! On dit de moi que j'ai une sacrée répartie mais quand on est maman, on a plutôt intérêt à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Je dis tout haut ce que beaucoup de mamans pensent tout bas !