Accueil » Mon accouchement » Après l'accouchement » Comment limiter la fatigue à l’arrivée de bébé

Comment limiter la fatigue à l’arrivée de bébé

Finie les grasses mat’ et les nuits telle la princesse au bois dormant  ! Depuis que bébé est né, tu dors comme tu peux et surtout quand tu peux. Entre les nombreux réveils diurnes et nocturnes, tu as peu de temps pour te reposer. Malheureusement il n’existe pas de solution miracle, il va falloir prendre ton mal en patience… Quelques astuces vont quand même te permettre de limiter la fatigue à l’arrivée de bébé.

limiter-fatigue-apres-accouchement

Fais la sieste

Tu dois absolument essayer de récupérer un peu de ta nuit pendant la journée. Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire ! Entre les lessives, la préparation des repas, les enfants (si ce n’est pas ton premier !) et les milliards d’autres trucs à faire, ce n’est pas évident. Essaie au moins de te poser ne serais-ce que 15 minutes. 15/20 minutes de sieste, ce n’est pas grand chose mais cela peut te permettre de recharger un peu les batteries.

Mange correctement

C’est peut-être bête mais tu vas te rendre compte qu’avec tes journées chargées digne d’un ministre, parfois tu vas oublier de manger. Grosse erreur ! Tu n’es pas obligée de te préparer un repas digne d’un grand chef (Quoique…) mais tu dois avoir suffisamment de force pour t’occuper de bébé et compenser ta Privilégie les aliments riches en protéines (viande, œuf…), les glucides lents (pomme de terre, pâtes, riz…), les vitamines (fruits et légumes, céréales), le calcium (les produits laitiers) sans oublier les acides gras essentiels (poissons gras, huile de colza, noix…). Et bois, beaucoup !!! (de l’eau). Si besoin ton médecin peut te prescrire des compléments alimentaires adaptés à ton état.

Fais toi aider

Je te rappelle qu’à part allaiter (si tu allaites), tout le reste papa est capable de le faire comme toi ! Personne ne te traitera de mauvaise mère si tu te fais aider ! Au contraire, un des secrets pour limiter la fatigue, c’est l’organisation. Demande aux amis ou aux grands-parents de te filer un coup de mail. Plutôt que de te déplacer au supermarché, fais tes courses sur internet. Et si tu en as la possibilité prends une aide ménagère pendant quelques semaines le temps de t’organiser. Même si le papa travaille, pour autant tu dois aussi déléguer et ne pas faire tout, toute seule. Partage les tâches au maximum. Si tu n’allaites pas, papa peut donner le premier biberon de la nuit et ainsi te laisser récupérer.

Molo sur les visites

Je sais, vous avez une grande famille et une tonne d’amis et tout le monde est impatient de faire la connaissance du petit bout de chou ! Oui, mais qui dit visites dit pas de repos. Ton bébé aussi a besoin de calme, donc on évite au maximum d’enchainer visite sur visite. Privilégie les moments où le papa est présent et sélectionne les personnes « prioritaires ».

Bouge

Ça peut te paraitre étrange puisque tu est crevée, mais tu dois te forcer à bouger. Essaie de sortir une fois par jour avec bébé (l’après-midi de préférence). Si il ne fait pas beau n’hésite pas à balader dans un centre commercial, un musée…

Pour les mamans solos

Plusieurs de ces conseils te concerne même si le papa n’est pas présent. Fais toi confiance, beaucoup d’autres mamans sont passées par là et elles ont survécu (j’en ai la preuve !). N’hésite pas à demander des conseils autour de toi. Il existe aujourd’hui des sites internet pour les parents solo comme maman-solo.comou parent-solo.com

A propos de Anne-Laure Galluchon

Maman d'une adolescente en pleine puberté, d'une petite puce de 5 ans et d'un petit bonhomme de 6 mois, je suis une vraie pile électrique. Faut que ça bouge tout le temps ! On dit de moi que j'ai une sacrée répartie mais quand on est maman, on a plutôt intérêt à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Je dis tout haut ce que beaucoup de mamans pensent tout bas !