Accueil » Mon accouchement » Préparation à l'accouchement » Comment faciliter le travail le jour de l’accouchement

Comment faciliter le travail le jour de l’accouchement

Dans quelques semaines bébé pointera le bout de son nez. En attendant, tu fais peut-être partie de ces futures mamans (elles sont nombreuses) à être stressée quand tu penses à l’accouchement. Comment cela va se passer ? Combien de temps cela va durer ? Est-ce que tu vas supporter la douleur ?… Si il est impossible malheureusement de répondre à ces questions à l’avance, quelques petits conseils peuvent faciliter le travail le jour J. Lesquels ? On te dit tout.

depart-maternite

Garde la forme tout au long de ta grossesse

Même si tu n’es pas une sportive de haut niveau, essaie de garder la forme tout au long de ta grossesse. Piscine, marche, yoga… peu importe, l’important c’est de ne pas rester totalement inactive. Surveille également ta prise de poids pour éviter les complications éventuelles.

Ne zappe pas la préparation à l’accouchement

Les futures mamans ont la possibilité de faire une préparation à la naissance remboursée par la sécurité sociale (classique ou non). Évite de la zapper car tu pourras prendre pas mal de choses pour gérer le stress, la douleur, ta respiration… le jour J.

Sois bien accompagnée le jour J

Il sera plus facile de supporter la douleur des contractions si tu es soutenue. Que ce soit ton homme, ta maman, ta sœur… peu importe, l’important c’est d’avoir quelqu’un à ses côtés. Accompagnée, tu focaliseras moins sur la douleur et le temps te paraitra un peu moins long.

Quand les contractions commencent, évite de paniquer et occupe toi tant que tu peux

Quand les contractions commencent, tu as généralement le temps avant qu’arrive le fameux moment où tu vas devoir pousser. Plutôt que de paniquer et de partir illico presto à la maternité à la toute première contraction, occupe-toi. Tant que la douleur est supportable, il vaut mieux que tu sois chez toi plutôt que d’être dans une pièce, allongée à la maternité, à attendre pendant des heures sans rien faire.

Prend un repas léger

Si tu commences à avoir des contractions mais que la douleur est encore très supportable (genre douleur des règles), essaie de faire un repas léger de façon à prendre des forces pour les heures qui vont suivre. Mange ce qui te fait plaisir et envie à ce moment là.

Prend une bonne douche chaude ou un bain

Quand les contractions commencent, n’hésite pas à prendre une douche voire un bon bain chaud (pas trop chaud si tu as des problèmes de circulation). Si c’est ce qu’on appelle un faux travail, les contractions devraient se calmer, voire s’arrêter. Si c’est le jour J, te détendre dans l’eau t’aidera pendant un temps à supporter la douleur des contractions.

Demande à ton homme de te masser (la balle de tennis est ton alliée)

Souvent, on a tendance à ressentir les contractions dans les reins. N’hésite pas à demander à ton homme de te masser dans le bas du dos. Il peut utiliser une balle de tennis qu’il fera rouler en appuyant plus ou moins au niveau des reins et ce, même pendant une contraction.

Bouge tant que tu peux pour aider bébé à descendre plus vite

Sauf si tu fais partie de celles qui accouchent en 2 minutes chrono et quasi sans douleur, il va se passer plusieurs heures avant de partir à la maternité, pendant lesquelles tu vas avoir des contractions. Pour aider ton col à se dilater et bébé à descendre, n’hésite pas à bouger et à changer de position pendant les contractions. Marche, accroupis-toi, mets-toi à quatre pattes… Tu verras que certaines positions te soulagent plus que d’autres. N’hésite pas à en essayer plusieurs. On te donne une petite liste ici.

Pense à bien respirer

Il est important de savoir bien inspirer et expirer. Ça peut paraitre étrange mais c’est très important, car cela aide vraiment à gérer les contractions. Notre sage-femme te donne ici tous ses conseils pour que tu apprennes à bien souffler.

A propos de Anne-Laure Galluchon

Maman d'une adolescente en pleine puberté et d'une petite crapouillette, je suis une vraie pile électrique. Faut que ça bouge tout le temps ! On dit de moi que j'ai une sacrée répartie mais quand on est maman, on a plutôt intérêt à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Je dis tout haut ce que beaucoup de mamans pensent tout bas !