Accueil » Mon accouchement » Après l'accouchement » Comment survivre aux petits maux après la naissance de bébé

Comment survivre aux petits maux après la naissance de bébé

On parle souvent des maux de la grossesse (nausées, remontées acides…) mais peu de ceux après l’accouchement. Quels sont-ils ? Comment s’en débarrasser ? On ne te cache rien, voici tout ce que tu dois savoir.

apres-accouchement

Les lochies

Les lochies, ce sont les pertes de sang normales qui apparaissent dès l’accouchement. Elles durent en moyenne 2 semaines après la naissance de bébé. Au fil des jours, l’intensité des saignements doit diminuer jusqu’à disparaître avant le retour de couche. Tant que les saignements sont importants, il est conseillé d’utiliser des serviettes hygiéniques spéciales « nuit » (plus confortable que les grosses couches de la maternité). Si elles durent plus longtemps, qu’elles sentent mauvais ou que tu as mal, n’hésite pas à en parler au médecin ou à la sage-femme.

Les contractions

On t’a parlé des contractions pendant la grossesse et de celles de l’accouchement mais peut-être pas de celles qui surviennent après la naissance de bébé. Il est parfaitement normal que tu aies mal au ventre dans les jours qui suivent ton accouchement car les contractions permettent à ton utérus de reprendre petit à petit sa place initiale. Pour info, ces contractions sont souvent plus fortes si tu allaites (mais la bonne nouvelle c’est que ton utérus reprendra plus rapidement sa place).

Les seins douloureux

Les jeunes mamans qui allaitent ont souvent des douleurs aux seins durant les premiers jours. Pas de panique, à partir du moment où tu auras appris à faire les bons gestes, tout devrait rentrer dans l’ordre. La sage-femme ou l’auxiliaire puéricultrice sont là pour te guider et t’aider à réussir ton allaitement.

La constipation

Avec la grossesse, tes intestins ont été mis à rude épreuve. Il leur faut un peu de temps pour reprendre leur fonctionnement normal. En attendant, privilégie les aliments riches en fibres, bois beaucoup d’eau, marche un peu chaque jour et si le problème persiste, n’hésite pas à en parler à la sage-femme. Celle-ci pourra te donner éventuellement un laxatif léger.

Les hémorroïdes

Tu as peut-être fait leur connaissance durant ta grossesse mais sache que durant l’accouchement, au moment de la poussée, il n’est pas rare qu’un hémorroïde ou plusieurs n’apparaissent. En plus d’appliquer une crème destinée à te soulager, applique les mêmes conseils que ceux donnés pour la constipation. Souvent, constipation et hémorroïdes vont de pair.

Le mal de dos

Souvent, le mal de dos est lié aux hormones de grossesse, à la prise de poids durant 9 mois mais aussi à la posture de la future maman. En attendant de retrouver ton poids de croisière, essaie de ménager ton dos en évitant de porter des charges lourdes et en faisant attention lorsque tu portes ton ou tes enfants.

Les problème urinaires

Les petites pertes urinaires sont fréquentes après l’accouchement. En général, tout rentre dans l’ordre après la rééducation du périnée (que tu dois commencer environ 6 semaines après ton accouchement). Les infections urinaires sont également fréquentes chez les jeunes mamans. Un traitement approprié devrait alors permettre que tout rentre dans l’ordre rapidement.

Les douleurs liées à l’épisiotomie

La cicatrice de l’épisiotomie peut sensible et un peu douloureuse durant plusieurs jours (voire plusieurs semaines). Pour cicatriser rapidement, il est important d’avoir une hygiène intime irréprochable. Pour cela, change régulièrement de serviette hygiénique, privilégie les culottes en coton, utilise un savon spécial hygiène intime et sèche bien la zone après chaque lavage. Petite astuce : après avoir fait pipi, utilise un brumisateur pour nettoyer la zone et sèche délicatement en tamponnant avec un mouchoir en papier ou une compresse (ça évitera de mettre du sang sur ta serviette de toilette)

Les douleurs liées à la césarienne

Il faut plusieurs semaines pour que la cicatrisation soit complète. En attendant, ménage toi, évite les bains et les vêtements trop serrés et repose toi autant que tu peux. Si tu trouves que la cicatrisation évolue mal, n’hésite à pas à en parler avec ton médecin.

 

 

A propos de Anne-Laure Galluchon

Maman d'une adolescente en pleine puberté et d'une petite crapouillette, je suis une vraie pile électrique. Faut que ça bouge tout le temps ! On dit de moi que j'ai une sacrée répartie mais quand on est maman, on a plutôt intérêt à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Je dis tout haut ce que beaucoup de mamans pensent tout bas !