Accueil » Maman » Maman VIP » Interview : Anais et Clémence, deux créatrices en vogue nous parlent de leur rôle de maman

Interview : Anais et Clémence, deux créatrices en vogue nous parlent de leur rôle de maman

On vous présente deux femmes. Deux sœurs. Deux créatrices talentueuses de la marque pour enfants Petite Lucette. Mais surtout aussi deux mamans qui nous parlent avec humour et sincérité de leur vie de maman.

Interview croisée d’Anaïs de Viel Castel et de Clémence de Laubier.

clemence et anais petite lucette

 

Anais et Clémence, deux drôles de mums

Est-ce que vous vous décrivez comme des Drôles de Mums, qui osent dire haut et fort que la vie de maman, ce n’est pas facile tous les jours ?

A+C: Absolument ! Mais l’humour sauve souvent du quotidien. C’est une arme redoutable pour désamorcer les conflits, et ca permet aussi de parler de nos déboires de mères entre copines, des moments un peu difficiles qu’on a pu vivre pendant la semaine. On en rit, et après on passe à autre chose.

Ce que vous trouvez le plus difficile dans le rôle de maman ?

A+C: Le décalage de rythme entre nos vies professionnelles la journée, super speed, efficaces et organisées, et le rythme des enfants quand ils rentrent le soir et qu’ils ont eu une grosse journée d’école. Ils veulent se détendre, prendre le temps, passer des moments de qualité et profiter alors on essaie de ne pas tomber dans le piège « c’est toujours l’heure de quelque chose », l’heure du bain, du dîner, du coucher… On s’adapte a eux pour un atterrissage en douceur.

Le plus cool ?

A+C: Les mots d’amour ! Les gestes tendres qui nous font fondre, les bons mots qu’ils nous sortent plusieurs fois par jour et qu’on essaie de noter pour ne pas les oublier. Et surtout les voir grandir, affirmer leur propre personnalité.

Quel style de mamans pourriez vous étriper dans la seconde ?

A+C: Les mamans qui peuvent parler des heures de leurs enfants sans voir qu’au bout d’un moment elles ennuient tout le monde. Ou encore celles qui ne peuvent pas se passer de leurs bambins et qui se sentent obligées de tout faire avec eux en se comportant en mère courage. Elles ont le don pour donner mauvaise conscience!

Un mot pour décrire votre relation avec vos enfants ?

A+C: Complice et confiante

Quelles sont les pires galères que vous avez connues en tant que maman ?

C: Nous avons déménagé au moment où je venais d’accoucher de mon second enfant. Je me souviens d’avoir fait les cartons avec mon nouveau-né en porte-bébé, puis avoir vécu 2 mois chez mes beaux-parents le temps des travaux avec une fille de 18 mois et un bébé qui ne faisait pas ses nuits, et un emménagement la veille de Noel dans une maison toujours en travaux, non chauffée, un grand plastique pour boucher une baie vitrée manquante, et toute la famille qui débarque le lendemain pour fêter Noel.

A: Les retours en France à gérer seule, avec deux enfants de moins de 2 ans. Entre l’une qui veut a tout prix marcher partout, toucher à tout, ne pas mettre sa ceinture, et l’autre qui a faim, à qui il faut donner un biberon etc. C’est le baptême du feu! Tu n’as pas l’impression d’avoir passé 8 heures dans l’avion mais 8 jours!

Qu’est-ce que votre rôle de maman a changé chez vous ?

C: Plein, plein de choses… Quand on éduque, on se pose forcément des questions sur soi, ce qu’on a envie de transmettre, car on a toujours tendance a reproduire l’éducation que l’on a reçue. Apres un gros travail sur moi je suis beaucoup plus au clair sur ce qui me semble important pour les enfants, et ce qui l’est moins.

A: Les priorités. Mes filles passent avant tout, et j’ai plus envie de prendre mon temps avec elles, d’être moins speed.

Quels conseils donneriez vous à une jeune maman ?

C: Justement ça, de faire un travail sur soi avant d’éduquer d’autres personnes. C’est trop important !

A: De savoir s’écouter et se faire confiance, et de ne pas essayer d’être une mère parfaite a tout prix, même si la pression des copines, mères et belles-mères est forte!

L’aventure  de Petite Lucette

Comment est née l’idée de la marque Petite Lucette?

C: Anais habite aux USA depuis presque 10 ans. A chaque fois qu’elle revient en France l’été elle fait le plein de vêtements pour ses filles et me raconte a quel point tout ce qu’elle trouve à Washington est laid, ou cher, ou les deux. Cela faisait pas mal d’années que nous parlions du projet Petite Lucette l’été lorsque l’on se retrouvait en famille, jusqu’au jour oů Anaïs est arrivée un été plus déterminée que jamais a me convaincre de tenter l’aventure, et de basculer dans le concret en créant notre propre marque de vêtements pour enfants.

A: Il a toujours été évident pour nous que nos compétences et nos caractères étaient complémentaires et que nous avions en main tous les ingrédients pour réussir. La première collection Petite Lucette a été un véritable succès, ce qui est très prometteur pour l’avenir de la marque.

Comment vous décririez la collection ?

A+C: Fraîche, intemporelle, impertinente, avec de jolis tissus en coton, des imprimés originaux, et surtout des coupes impeccables, des vêtements faciles à porter et faciles à laver.

C’est sympa de bosser en famille?

C: Plus que sympa, c’est une expérience incroyable ! Pour ma part je n’aurais pu me lancer dans l’aventure avec aucune autre personne. Cela fait deux ans que nous vivons une aventure humaine très enrichissante, et pouvoir la partager avec un membre de sa famille que l’on considère comme sa meilleure amie est une chance énorme. Nous savons que comme nous sommes soeurs, aucun conflit ne peut venir à bout de notre relation. Elle est ce qu’il y a de plus précieux.

Votre modèle fétiche?

Tous les modèles réversibles ! Simone la jupe ou Lucien le pantalon par exemple. Tellement pratiques en cas de tache, et plus ludiques car on a 2 tenues en une seule et deux fois plus de façons de les assortir.

Les astuces de maman de Clémence et d’Anaïs

Votre astuce pour gérer les réveils en pleine nuit ?

C: Mettre des boules Quiès et envoyer mon mari.

A: Un gros câlin et on retourne se coucher

Votre astuce pour vous mettre la maîtresse dans la poche ?

C: Un brin de muguet le premier mai !

Votre astuce pour obtenir un câlin ?

C: Faire semblant de faire un caprice pour en avoir un, ils adorent ça les fait beaucoup rire

Votre astuce pour gérer les caprices ?

C: Faire travailler leur imagination. « Si je pouvais choisir une chose dans ce supermarché, je crois que je prendrais 2 caddies et je les remplirais avec toutes les barbies, tous les bonbons, et même la caisse et la caissiere ! Et toi ? » Magique. Ils ont toujours des idées assez surprenantes et on fini toujours par en rire.

Votre astuce pour le gérer un après-midi de pluie ?

A: On fait des crêpes

Votre astuce pour les faire manger de tout ?

A: On goûte à chaque fois. Au bout d’un moment, quand l’aliment fait partie du quotidien, la nouveauté ne leur fait plus peur et ils finissent par aimer. Quand vraiment il y a un gros dégoût on prend juste un peu.

Votre astuce pour une grasse mat tranquille ?

C: J’ai confectionné un panneau que j’accroche à la poignée de notre chambre où je nous ai dessinés en train de dormir. Ils savent que lorsque le panneau est accroché, ce n’est même pas la peine de toquer !

A: J’ai la chance d’avoir deux filles qui jouent très bien ensemble et qui peuvent passer deux heures le samedi matin à jouer dans leur chambre sans même penser à venir nous réveiller.

Votre astuce pour concilier  boulot et  vie de famille ?

A: Nous travaillons toutes les deux de la maison donc c’est plus facile. Pas de secret : on travaille tard le soir. Mais grâce à ça, on peut être a la sortie de l’école et être en famille jusqu’au coucher, c’est une règle à laquelle nous tenons beaucoup.

Votre astuce pour gérer les questions un peu gênantes ?

C: Les seules questions qui me gênent sont les questions scientifiques auxquelles je suis incapable de répondre (comment la planète terre a-t-elle poussé ?) ou les questions existentielles (quel âge on a quand on naît ?). D’ailleurs, si quelqu’un a la réponse…

La sélection de Clémence et d’Anaïs

Des produits beauté pour enfants ?

C: La crème au calendula Weleda pour tout et rien

A: La lotion nettoyante Mustela. J’adore débarbouiller mes filles avec le matin, après elles sentent tellement bon!

The place to be avec les enfants ?

C: Le musée en Herbe !

A: Washington est une ville très verte avec beaucoup de parcs et d’aires de jeux, tous les musées sont gratuits, et tout est fait pour faciliter la vie des jeunes parents et des enfants. Donc n’ importe où à Washington!

Un DVD?

C: Tiffany et les 3 brigands

Un site internet ?

C: Vive Google Image pour les coloriages…

Une émission de télé qui les captive ?

A+C: Ils ne regardent pas la télé…

Une marque de vêtements ?

A+C: Petite Lucette, bien sur !!

Un livre ?

C: « Toc Toc Toc » de Tan et Yasuko Koide, indémodable !

A: “Cornebidouille” de Pierre Bertrand et Magali Bonniol, raconte par leur père qui fait très bien la voix de la sorcière!

Un voyage ?

C: Je rêve de les emmener fêter Halloween a Washington avec Anaïs et leurs petites cousines….

Découvrez la collection petite lucette sur le site www.petitelucette.com

 

 

 

A propos de Maya Choppin de Janvry

Maman d’une coquinette et de deux petits diablotins, je jongle (ou enfin j’essaye) entre les couches, le boulot, les petits bobos, les conseils de la belle mère, les soirées entre copines, les fous rires, les emmerdes, les angoisses, les câlins. Bref, la vie d’une maman moderne quoi !