Accueil » Maman » Maman solo » Je suis une maman solo, comment je gère ?

Je suis une maman solo, comment je gère ?

Séparation, décès, ou tout simplement une décision qui aurait été prise bien avant la venue de bébé : nombreuses sont celles qui se retrouvent seules pour élever leurs enfants. Voici quelques conseils que nos mamans solos ont à vous donner.

Portrait of mother with son (6-7)

– La première chose à savoir et à bien prendre en compte c’est d’abord qu’il n’y a PAS de fatalité à élever ses enfants seule. Une maman solo est tout aussi apte si ce n’est plus à bien gérer sa vie de famille. D’abord parce que quand on est seule, on impose plus facilement sa volonté (pour l’éducation, par exemple) tandis que les décisions à deux sont plus difficiles à prendre. Ensuite (et cette raison est sans doute la plus évidente), parce que les femmes sont connues pour savoir faire plusieurs choses à la fois !

– La chose la plus importante qu’une maman solo doit certainement apprendre à faire, c’est à s’organiser. Il faut que vous instauriez un temps professionnel et un temps familial. Attention : les deux sont conciliables, mais l’un ne doit/peut pas empiéter sur l’autre.  Il faut donc être efficace dans tout ce que vous faites : si vous arrivez à la maison à 19h30 avec une pile de travail tous les soirs, ça ne va pas marcher.

– Il faut ensuite trouver des solutions pour tous les moments de la journée où vous travaillez mais où votre petit doit être gardé.

Pour les plus jeunes : faites la demande pour la crèche le plus tôt possible !! (Au premier test de grossesse, si vous vivez en région parisienne…). Autrement, il existe des solutions de garde d’enfants au travail ainsi que des crèches privées .

Pour les enfants : la baby-sitter coûte très cher, on est d’accord. Alors privilégiez l’étude après l’école, qui dure généralement jusqu’à 18h.

« Ok mais je rentre vers 20h du travail, moi ! ». Effectivement, l’étude peut parfois ne pas suffire pour celles qui finissent tard. Le mieux dans ce cas-là, c’est de faire appel à quelqu’un. Idée : la baby-sitter partagée avec 1 ou 2 autres familles. Si vous déclarez la personne et utilisez des chèques emploi-services (CESU), 50% de ce que vous payez est déductible de vos impôts. La démarche est un peu pénible, mais une fois que vous avez les chèques, vous êtes tranquille.

Sinon, demandez à une autre maman qui habite à côté de chez vous de raccompagner votre petit au passage et voyez avec votre concierge ou un voisin si quelqu’un de l’immeuble peut veiller sur votre enfant une heure ou deux. Le top : votre enfant reste tout seul mais sait qu’il peut sonnez chez la voisine ou aller voir la concierge à n’importe quel moment.

– Il faut enfin ne pas rester seule. La vie d’une maman solo n’est pas facile c’est pour cette raison que c’est essentiel d’être entourée de sa famille, de ses amis. Et dans les moments difficiles, il ne faut pas hésiter à en parler. Et surtout il ne faut pas hésiter à demander de l’aide pour vous soulager un peu !

 

 

 

 

A propos de Maya Choppin de Janvry

Maman d’une coquinette et de deux petits diablotins, je jongle (ou enfin j’essaye) entre les couches, le boulot, les petits bobos, les conseils de la belle mère, les soirées entre copines, les fous rires, les emmerdes, les angoisses, les câlins. Bref, la vie d’une maman moderne quoi !