Accueil » Maman » Les témoignages » Témoignages de mamans : « J’ai fait le choix de me faire ligaturer les trompes »

Témoignages de mamans : « J’ai fait le choix de me faire ligaturer les trompes »

 La ligature des trompes est un sujet tabou pourtant beaucoup de femmes y ont recours chaque année. Nous avons fait appel à nos mamans qui ont fait ce choix. Découvre leurs témoignages.

ligature-trompes

« Maman de deux amours, j’ai 29 ans quand j’apprends à 16 semaines de grossesse que je suis enceinte. S’ensuit une dépression énorme car je n’accepte pas cette grossesse. J’avais trop souffert, j’avais deux enfants et pour moi la maternité était finie, ma famille était au complet. Pourtant il était là et après un gros travail sur moi, ce petit cœur me comble aujourd’hui de bonheur car dès que je l’ai vu tout était oublié ! Après sa naissance, une chose était sure, je ferais le nécessaire pour que ça n’arrive plus. Après trois gynéco qui refusaient de me ligaturer les trompes, c’est finalement mon gastroentérologue qui a accepté de pratiquer l’intervention. Cela fait un an maintenant que j’ai subi une ligature des trompes et je ne regrette en rien ce choix. J’ai une famille merveilleuse, trois enfants c’est beaucoup de travail mais énormément d’amour. » Nathalie
« Suite à 3 césariennes, je me suis faite ligaturer avec la méthode Essure en 2012. 4 mois plus tard on me fait une hystérosalpingographie pour vérifier que tout est niquel et tout est ok donc on me dit madame vous êtes enfin libérée plus aucune inquiétude, vous ne serez plus jamais enceinte ! Le temps a passé, j’ai quitté mon mari, j’ai rencontré quelqu’un qui avait déjà un enfant et nous étions d’accord sur le fait de ne pas avoir d’enfant mais en septembre 2015 après m’être sentie très mal, douleurs en bas du ventre, fatigue etc… j’ai pensé que j’avais peut être un cancer ?! Finalement, après un rendez-vous en express chez mon gyneco, stupeur ! Une petite fille gigotait dans mon ventre ! J’étais enceinte de presque 4 mois… Nous l’avons très très mal vécu ! Je culpabilisais de ne pas désirer cet enfant, nous nous sommes même séparés avec mon compagnon…. Tout le monde a pensé que je lui avais fait « un bébé dans le dos »….. J’ai été très mal, et puis elle est née, une merveille ! Un amour… Elle nous a réconciliés, tout est rentré dans l’ordre, un seul regret : notre liberté…. » Sandra

« J’ai 26 ans, 2 enfants de 4 ans et 10 mois et je me suis fait ligaturer les trompes en février. C’était à la fois un choix de mon mari et moi mais aussi une obligation. Suite à des soucis de santé accentués lors de ma deuxième grossesse (petit combat déjà pour avoir ce 2ème bébé), une troisième grossesse serait beaucoup trop risquée. Nous avons prit cette décision « radicale » avec mon mari pour ne pas courir de risque… Lorsque j’en ai parlé au gynéco et à la spécialiste, ils m’ont dit que c’était la meilleure des choses et nous ont conforté dans notre choix. Cela n’a pas été une décision très facile, mais je me dit que nous avons 2 magnifiques trésors. À l’heure d’aujourd’hui, je suis une femme et surtout une maman comblée ! » Céline

« Je me suis fait ligaturer les trompes suite à une très mauvaise expérience avec un stérilet Mirena. Je me suis rendue compte que les hormones de synthèse étaient très mauvaises pour mon organisme déclenchant toutes sortes d’effets secondaires. Alors après avoir négocié avec mon gynécologue il a accepté de me poser des clips à l’âge de 32 ans. C’était ça ou alors j’avais le risque de me retrouver avec une famille très nombreuse » Helo

« J’ai 29 ans je suis maman de 3 filles qui ont 8 ans 6 ans et 15 mois. Je me suis fait ligaturer les trompes pendant ma 3e césarienne. Ça a été un moment compliqué car j’ai du convaincre mon obstétricien qui a accepté. Puis vient le jour de ma césarienne où dans le bloc ils repassent tout en revue : ne pas mettre de gants en latex ni vinyle, mon âge, mon nom… Et là arrive le moment du mot « ligature des trompes » ! La sage-femme se tourne vers moi et dit qu’il est hors de question de faire cette ligature. Je ne me démonte pas et dit que ça a été vu avec l’obstétricien. Elle demande alors l’avis dans le bloc, personne n’est contre. Arrive mon médecin qui refait le check-up, la sage femme recommence en disant qu’elle n’est pas d’accord par rapport à mon âge. Le médecin lui répond que ce n’est pas elle qui opère mais lui et qu’elle n’a rien à dire car la décision a été prise en amont » Marion

« J’ai 30 ans, 6 enfants de 10, 9, 8,6 ans, 19 mois et 9 mois ! J’ai demandé une ligature des trompes quand j’étais enceinte de mon sixième enfant. Mon gynécologue a accepté « avec plaisir » car autant de grossesses, ça devenait dangereux. Je n’ai pas eu besoin de délai de réflexion. J’ai signé le formulaire le jeudi, le mardi suivant je l’ai eu pendant la césarienne » Mélissa

 

 

 

 

Bonjour
J ai eu mon premier enfant juste avant les 30 ans. Il est né par cesarienne programmée a 39 sa (pour cause de diabète gestationnel).
On m a laissé le choix entre cesa programmee et declenchement.en precisant que le declenchement allait surement echouer (beau bb petit bassin c etait presque cuit d avance)
On a choisi la cesarienne
L annee de mes 34 ans 2e grossesse 2e cesa.
L annee de mes 36 ans nous decidons de faire petit troiz… et une copine s est invitée
Donc grossesse gemellaire et naissance prevue toujours par cesarienne (la 3e donc) 1 mois avant mes 37 ans
C est le gyneco qui m a proposé la ligature juste apres nous avoir annoncé que la bonne nouvelle etait pas arrivée seule
Ligature des trompes pendant ma 3e cesarienne.
Voilà pour moi » Agnes

A propos de Anne-Laure Galluchon

Maman d'une adolescente en pleine puberté et d'une petite crapouillette, je suis une vraie pile électrique. Faut que ça bouge tout le temps ! On dit de moi que j'ai une sacrée répartie mais quand on est maman, on a plutôt intérêt à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Je dis tout haut ce que beaucoup de mamans pensent tout bas !