Accueil » Ma grossesse » Grossesse et santé » Crise hémorroïdaire : 5 conseils pour soulager la douleur ou l’inconfort

Crise hémorroïdaire : 5 conseils pour soulager la douleur ou l’inconfort

Certaines ont la chance ne pas savoir ce que c’est tandis que d’autres ont du mal à s’en débarrasser ! Il n’est pas rare de connaitre sa première crise hémorroïdaire pendant la grossesse (ou juste après l’accouchement) et ce n’est pas agréable du tout. Voici quelques conseils pour soulager la douleur ou l’inconfort si tu as des hémorroïdes.

hemorroides-enceinte

Une hémorroïde, c’est quoi ?

Une hémorroïde, c’est une veine qui se dilate à l’intérieur ou à l’extérieur de l’anus.

Pourquoi les femmes enceintes y sont plus sujettes ?

Les hormones de grossesse, la constipation ou encore la pression de la tête du bébé sur les vaisseaux sanguins sont autant de facteurs déclencheurs d’une crise.

5 conseils pour soulager la douleur et/ou l’inconfort en attendant que la crise passe

Avant toute chose, si tu as des hémorroïdes et que tu es enceinte, sache que cela n’est absolument pas dangereux pour toi ni pour ton bébé. Cela se soigne très bien.

1 – On modifie son alimentation et son eau pour éviter la constipation

Privilégie une eau riche en magnésium de type Hépar. Cela va t’aider à lutter contre la constipation. De même fais le plein d’aliments riches en fibres qui vont t’aider à éviter d’être constipée. En effet, la constipation est l’ennemi public numéro 1 des hémorroïdes ! Si besoin, ton médecin peut te proposer un laxatif léger pour t’aider à évacuer plus facilement les selles en attendant que ton transit ne redevienne normal.

2 – On prend des bains de siège

N’hésite pas, plusieurs fois par jour, à prendre des bains de siège. Tu peux alterner avec de l’eau chaude (pas trop non plus) ou au contraire de l’eau très fraiche. L’application de glace directement sur le ou les hémorroïdes peuvent également soulager.

3 – On demande conseil à son pharmacien

Inutile d’avoir honte d’en parler à ton pharmacien, c’est une chose très fréquente. La plupart du temps, il va te proposer une crème et des suppositoires qui vont te soulager grâce à leurs propriétés anesthésiantes. Il existe également des traitements homéopathiques adaptés à ton état.

Demande confirmation à ta sage-femme ou ton gynéco mais en parallèle des traitements locaux, il est bon de faire une cure de veinotoniques pour faire disparaitre le mal (de type Daflon). Si tu préfères quelque chose de plus « naturel », n’hésite pas à faire une cure d’hamamélis. Cette plante est efficace pour traiter les problèmes de circulation sanguine.

4 – On ne reste pas 4 heures assise sur les toilettes

Que ce soit pour la petite ou la grosse commission, évite de rester trop longtemps assise sur les toilettes. En effet, dans cette position, tu risques de favoriser la dilatation des veines, et donc, d’amplifier le problème.

5 – On n’hésite pas à consulter

Si la douleur est trop forte ou que cela ne passe pas, il est important de consulter. Ton médecin t’orientera peut-être vers un gastro-entérologue (ou proctologue) qui sera en mesure d’adapter le traitement en fonction de la situation. Si en général cela se soigne très bien tout seul, il est parfois nécessaire d’avoir recours à une petite intervention chirurgicale pour en venir à bout.

 

A propos de Anne-Laure Galluchon

Maman d'une adolescente en pleine puberté et d'une petite crapouillette, je suis une vraie pile électrique. Faut que ça bouge tout le temps ! On dit de moi que j'ai une sacrée répartie mais quand on est maman, on a plutôt intérêt à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Je dis tout haut ce que beaucoup de mamans pensent tout bas !