Accueil » Ma grossesse » Grossesse et psychologie » Témoignage émouvant : « J’ai fait un déni de grossesse »

Témoignage émouvant : « J’ai fait un déni de grossesse »

Il y a quelques mois Alice a fait un déni de grossesse. Sujet souvent tabou, il concerne pourtant environ 1000 femmes chaque année. Alice a accepté de se confier à nous pour nous parler de son expérience. Découvre son histoire.

deni de grossesse

 

Bonjour Alice, avant toute chose, peux tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Alice, j’ai 28 ans et je suis maman solo d’un petit Paul qui vient de fêter ses 4 mois.

Tu as donc fait ce qu’on appelle un déni de grossesse, c’est à dire que pendant plusieurs mois, tu ignorais que tu étais enceinte. A quel moment tu t’es rendue compte que tu allais devenir maman ?

Un matin, j’ai ressenti des douleurs au ventre terribles, je pensais faire une crise d’appendicite. J’ai appelé ma meilleure amie qui m’a emmené aux urgences. Le médecin m’a fait faire une échographie et il m’a annoncé que j’étais enceinte, très enceinte d’ailleurs a t-il dit. . Il m’a aussi dit que le bébé allait très bien. J’étais donc à l’époque à 7 mois et demi de grossesse.

 Est-ce qu’avec du recul tu avais des symptômes de grossesse ?

Absolument pas, j’avais toujours mes règles, je prenais la pilule, je sortais, je n’étais pas fatiguée, je vivais tout à fait normalement. J’avais peut être un peu plus faim que d’habitude. Avec du recul ,  je me souviens avoir ressenti parfois quelques gargouillis dans le ventre mais rien de plus.

 Est-ce que tu avais déjà entendu parler du déni de grossesse ?

Non jamais. Le médecin de l’hôpital m’a expliqué pourquoi mon ventre n’était pas sorti. C’est un peu comme si mon corps avait décidé de me cacher cette grossesse. Mon utérus s’est positionné différemment. Quand au bébé, il était placé  sous mes côtes en position de siège. Quand j’y pense c’est juste fou.

Comment as-tu réagi quand tu as appris que tu attendais un bébé ?

J’étais sous le choc. J’ai appelé ma mère en lui demandant de venir me chercher. Je lui ais tout expliqué, elle ne m’a pas jugé. Ce qui est incroyable, c’est que le lendemain matin, mon ventre était totalement sorti. J’ai appelé le papa pour le prévenir. Il a dit qu’il n’assumerait jamais cet enfant. Je lui ais dit que je ne lui imposerais jamais rien. On était séparés depuis quelques semaines. Et je pense que malheureusement je ne le reverrais jamais.

Comment s’est passé l ‘accouchement ?

Paul est né par césarienne. Mais, tout s’est bien passé. Je me souviens du premier regard échangé entre nous. C’était tellement fort !

 Pourquoi avoir décidé d’en parler aujourd’hui ?

Pour partager mon expérience. Pour dire à celles qui vivent cette situation qu’elles ne sont pas seules et qu’il ne faut surtout pas culpabiliser. Aujourd’hui, je suis suivie par un psychiatre pour essayer de comprendre pourquoi je refusais d’admettre cette grossesse. J’espère trouver un jour la réponse à cette question, pour moi, pour Paul.

 Comment va ton petit garçon aujourd’hui ?

Paul est en pleine forme. Il est adorable et souriant. Je suis raide dingue de lui. Ce n’est pas facile tous les jours Je suis tellement heureuse de l’avoir dans ma vie. Oui je suis seule, je porte la responsabilité de ce bébé mais pour rien au monde, je ne reviendrai en arrière.

A propos de Maya Choppin de Janvry

Maman d’une coquinette et de deux petits diablotins, je jongle (ou enfin j’essaye) entre les couches, le boulot, les petits bobos, les conseils de la belle mère, les soirées entre copines, les fous rires, les emmerdes, les angoisses, les câlins. Bref, la vie d’une maman moderne quoi !