Accueil » Chronique : Vis ma vie de mum » Ventre gonflé : vis ma vie de femme qui a l’air enceinte mais qui ne l’est pas

Ventre gonflé : vis ma vie de femme qui a l’air enceinte mais qui ne l’est pas

Qui a déjà eu le ventre gonflé et été confondue avec une femme enceinte alors qu’elle ne l’était pas ? Toi ? Lis donc cet article avant de nous donner ton commentaire, ma petite Frégate !

ventre-gonfle

L’autre jour, je suis passée voir d’anciennes collègues. J’ai enlevé mon manteau, et l’une d’elle ma dit immédiatement : « ho, c’est super ! C’est pour quand ? »

Il m’a fallu environ 5 secondes pour comprendre l’impensable : à la vue de mon ventre gonflé dans mon mignon petit pull rose, elle a cru que j’étais enceinte. Et j’en ai pris pour 1 siècle pour m’en remettre.

Passée la stupeur, un grand moment de solitude s’est installé dans le bureau, notamment parce que j’ai répondu très vite : « heu, non, en fait c’est juste que je suis grosse du bide ! Les hormones, quoi… »

Mouritude à tous les étages : la collègue que j’ai eu envie de dépecer avait l’air d’avoir envie de mettre fin à ses jours, et moi j’étais déjà décédée.

En fait, le problème c’est que quand j’arrive en seconde partie de cycle menstruel, j’ai le ventre qui gonfle comme un cou de frégate en chaleur.

Frégate ? Gné ?

fregate_plate

Voilà une frégate : un oiseau avec un genre de peau de cou rouge et plate, sauf quand…

fregate

elle est en chaleur : là, elle gonfle.

Mon ventre en deuxième partie de cycle fait exactement pareil.

Bon, la couleur en moins, et il ne traduit pas nécessairement une furieuse envie de saillie brève et intense.

Donc, reprenons : j’ai l’air d’une femme enceinte environ 14 jours par mois.

Et il se trouve que, si j’ai connu déjà deux fois le bonheur de l’être, j’ai plus de mal avec l’aspect d’être enceinte alors que je ne le suis pas.

C’est pareil pour Malin Olofsson

C’est la jeune femme en photo : suédoise et culturiste, elle est sur Instagram et a posté cet avant/après pour montrer ce que produit chez elle le SPM.

SPM ? Le syndrome pré-menstruel. On en a déjà parlé juste là.

C’est, en résumé, tout un tas de manifestations désagréables (là, il faut lire mortellement méga embêtantes, because politesse mais plein d’autres mots plus fleuris viennent à l’esprit) qui surviennent au cours de la seconde partie du cycle menstruel.

Cycle menstruel qui est, rappelons le, d’une durée moyenne de 28 jours. Donc, 28 / 2 = 14. Soit 14 jours au cours desquels, potentiellement, toute femme sujette au SPM est au bout de sa vie.

Du coup, la copine Malin, qui a le reste du temps un ventre plat comme une sole, soulève une vraie question féminine : celle de la meuf qui a l’air enceinte et qui ne l’est pas.

Qui, derrière son écran, est concernée ?

Allez, levez la main !

Plein de femmes !

Et oui, nous sommes plein à être des frégates en puissance ! Et c’est ch…pénible.

Mais vous voulez une bonne nouvelle ?

Ah non, il n’y en a pas : le syndrome pré-menstruel, considéré comme « un truc de gonzesse », est rarement pris en considération, même par les gynécologues. Le plus souvent, on considère que « ça va passer », et que ce n’est pas bien grave.

Alors, effectivement, le syndrome pré-menstruel n’est pas la guerre en Syrie, mais le fait qu’il pourrisse la vie d’autant de femmes n’est pas non plus à négliger.

Pourquoi ? Démonstration :

femme avec ventre de femme enceinte alors que pas du tout = femme pas bien dans sa peau = si mère : mère pas bien = mauvaise estime de soi = mauvaise humeur = problème de disponibilité pour les enfants/l’accompagnateur de quotidien = équilibre familial et personnel en péril = guerre nucléaire.

Trucs et astuces pour ventre gonflé

A part la gaine de mamie, je ne vois pas.

Ma gynécologue n’a rien proposé non plus.

Et les pubs qui te jurent qu’avec un aliment miracle tu seras sauvée sont des gros mensonges, mais ça tu le sais déjà mon chaton.

Donc, que faire ? Femmes au ventre gonflé, unissons-nous ? Créons l’association des Frégates au bord de la dépression ?

Mais si tu es concernée et que tu as envie d’en parler, tu peux nous contacter en MP via notre page facebook.

Ça ne te fera pas dégonfler (et moi non plus, dommage) mais c’est toujours mieux que de rester avec son bide moisi et déprimant dans son coin.

 

 

A propos de Béatrice Knoepfler

Journaliste, auteur d'un livre de grossesse et co-auteur de deux filles tout à fait géniales, Béatrice Knoepfler est également femme de ménage (chez elle), cuisinière, lavandière, joggeuse à la petite semaine, férue de littérature et de tissus liberty et nulle en crochet. Une vraie femme moderne, comme toi ! C'est d'ailleurs pour au moins une de ces bonnes raisons que c'est ta copine et notre super rédac'chef.