Accueil » Drôle de Dad » Psycho papa » Témoignages de papas : « Après la naissance de bébé, j’ai fait un baby blues »

Témoignages de papas : « Après la naissance de bébé, j’ai fait un baby blues »

Si on entend souvent parler du baby blues des jeunes mamans, il n’en est pas de même des jeunes papas pour qui le sujet semble tabou. Pourtant, ils sont nombreux à avoir un coup de blues après la naissance de leur enfant. Pour Drôles de Mums, ils ont accepté de se confier. Voici leurs témoignages.

baby-blues-papa

La peur de manquer d’argent

« Quand mon fils est né, ma plus grosse crainte a été de savoir si nous avions assez d’argent pour subvenir à ses besoins. Alors que nous ne étions jamais posée la question auparavant, tout d’un coup, j’avais une peur bleue des soucis d’argent. Une personne de plus à nourrir, à habiller, à élever… Je n’ai pas osé en parler tout de suite à ma compagne mais cela me rongeait. Et puis les mois ont passé et je me suis rendu compte qu’on s’en sortait. C’est à ce moment là que j’ai pu souffler et enfin décompresser. » Alain, papa d’Esteban, 22 mois

La difficulté de trouver sa place

« Quand Clara est née, ça a tout de suite été très fusionnel avec sa maman. Alors que jusqu’à présent c’était juste ma femme et moi, j’avais l’impression d’avoir perdu « ma place ». Toute l’attention de Justine était porté sur notre fille et j’avais la sensation de ne plus exister à ses yeux. Heureusement, cela n’a pas duré longtemps car nous avons la chance dans notre couple de beaucoup dialoguer et j’ai rapidement parlé de mon mal être à ma femme qui m’a rassuré. Depuis, j’ai réussi à trouver un nouvel équilibre. » Laurent, papa de Clara, 12 mois

La peur de perdre notre histoire d’amour

« Entre les couches à changer, les tétées et les nombreuses nuits blanches, l’histoire d’amour fusionnel que nous vivions depuis 5 ans en a sacrément pris un coup. Pendant les 3 mois qui ont suivi la naissance de Marius, avoir un moment d’intimité dans notre couple était le dernier des soucis de ma compagne. Au début je comprenais qu’elle soit accaparée par notre fils, ensuite j’ai commencé à déprimer en me disant que tout ne redeviendrait jamais comme avant. J’ai décidé de réagir quand ma femme a arrêté d’allaiter notre fils en lui organisant un week-end surprise en amoureux. Ce week-end a été magique ! Nous nous sommes retrouvés, nous avons pu parler de nous, de notre couple, de notre amour. Depuis ce jour, nous nous organisons régulièrement des petites escapades en amoureux. » Denis, papa de Marius, 18 mois

La peur du changement

« Le manque de sommeil, le changement radical du quotidien, les obligations familiales… Je me suis vite senti submergé et j’ai eu l’impression de perdre pied. Je me suis même demandé si je n’avais pas fait « une connerie ». Plus de place à l’improvisation, toujours obligé de s’organiser (même pour faire l’amour avec ma chérie !), j’ai vraiment très mal vécu les premiers mois qui ont suivi la naissance de mon fils. Pour m’en sortir, j’ai consulté mon médecin qui m’a aiguillé vers un psychothérapeute. Grâce à lui, j’ai réussi à mettre des mots sur ce qui me dérangeait et aujourd’hui je me sens beaucoup mieux. » Jérôme, papa de Mathieu, 15 mois

 

 

 

A propos de Anne-Laure Galluchon

Maman d'une adolescente en pleine puberté et d'une petite crapouillette, je suis une vraie pile électrique. Faut que ça bouge tout le temps ! On dit de moi que j'ai une sacrée répartie mais quand on est maman, on a plutôt intérêt à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Je dis tout haut ce que beaucoup de mamans pensent tout bas !