Accueil » Bébé » Soins bébé » Tout savoir sur la peau de bébé : 5 questions à un expert

Tout savoir sur la peau de bébé : 5 questions à un expert

Nettoyage, rinçage, croûtes de lait, érythèmes fessiers… Le Dr Toni IONESCU, dermatologue praticien attaché des hôpitaux de Paris, te dit tout sur la peau de bébé qui si fragile, a besoin de soins particuliers.

peaubebe

Quels sont les bons gestes pour nettoyer la peau de bébé ?

« Primum non nocere » disaient les latins, ce qui signifie « avant tout ne pas nuire », et ça s’applique aussi à la peau des bébés surtout quand il s’agit de la nettoyer sans l’agresser. Éviter les savons (trop agressifs, ils peuvent enlever les corps gras qui constituent le ciment entre les cellules et dessécher la peau) et préférer les « syndets » qui sont des « savons sans savon », de préférence liquides (comme des gels-douche), et plus particulièrement les surgras qui lavent sans agresser. Pour les enfants connus avec une tendance à peau sèche et à l’eczéma (atopiques) choisir des « savons sans savon » surgras et sans parfum. On peut utiliser, bien entendu, pour le nettoyage quotidien des lingettes « sans rinçage » à base de nettoyant doux, des solutions micellaires à base d’eau thermale d’Uriage. Après chaque nettoyage, après chaque bain : bien sécher sans frotter, appliquer une crème protectrice et isolante pour la zone des couches afin de prévenir l’érythème fessier.

Peut-on utiliser le même produit pour le visage, le corps et les cheveux ?

En principe oui, on peut utiliser le même produit à condition qu’il soit conçu pour les bébés, que le produit ne soit pas trop gras ou trop occlusif (les pommades occlusives ou contenant trop de vaseline pourraient obstruer les pores du visage, induire des points noirs ou ce qu’on appelle l’« acné cosmétique »). En tout cas il est important de souligner que la plupart des laboratoires qui produisent des crèmes pour usage pédiatrique adaptent leurs ingrédients et la galénique de leurs produits pour le visage (textures plus légères) ou pour le corps (textures plus riches), et bien entendu très isolantes et absorbantes pour les zones des couches qui doivent être isolées, protégées.

Que sont les croûtes de lait et comment les traiter ?

Il s’agit d’une immaturité passagère des cellules superficielles du cuir chevelu des bébés (70%) et moins d’une vraie affection de la peau. Avant on les considérait comme une forme de « dermite séborrhéique » du nourrisson, maladie qui existe bien entendu mais elle est différente des croûtes de lait banales rencontrées chez un grand nombre de bébés (70%). Il faut que les mamans ne détachent pas ces croûtes (ça agresse le cuir chevelu), il faut avoir de la patience et appliquer tous les soir après le bain des crèmes émollientes sur les croûtes. Si les croûtes de lait persistent au delà de quelques semaines et si elles occupent des surfaces importantes du cuir chevelu il faudra consulter son médecin pédiatre ou dermatologue afin d’éliminer une dermatite atopique ou une autre affection qui pourrait expliquer ces croûtes persistantes.

L’acné du nourrisson, ça se soigne ?

L’acné peut concerner le nouveau-né et le nourrisson  dans les premiers mois de vie et elle est caractérisée par l’existence des petites lésions remplies de pus (pustules) et /ou de microkystes (comédons fermés) siégeant sur le visage (front, joues et menton), on observe parfois des points noirs (comédons ouverts). On peut confondre l’acné néonatale avec d’autres problèmes du visage du nouveau-né comme la miliaire sudorale (rétention passagère de la sueur comme des petits points blancs ponctiformes). Le recours au péroxyde de benzoyle ou aux dérivés de la vitamine acide dilués dans un excipient non alcoolique peuvent être proposés, mais l’intérêt réel de ces traitements souvent irritants est discutable dans une pathologie d’évolution bénigne. Des gels nettoyants et des crèmes à base de dérivés imidazolés (kétoconazole) peuvent être utilisés pendant quelques jours. Enfin, il est important d’éviter l’utilisation des crèmes cosmétiques trop grasses, trop « occlusives » pour le visage des bébés afin de ne pas induire des lésions d’acné (choisir des crèmes « non-comédogènes » et adaptées pour l’usage pédiatrique).

Comment protéger le siège de bébé de l’érythème fessier et que faire s’il est installé ?

Encore une fois, utiliser des produits nettoyants doux (voir plus haut) et des crèmes isolantes et absorbantes pour la zone des couches qui est toujours sous occlusion et en milieu humide et acide. Une fois l’érythème installé il faut réduire au maximum le contact avec les urines et les selles (changer plus souvent les couches), les médecins peuvent prescrire si c’est le cas des produits anti-inflammatoires et ou antifongiques (s’il existe une suspicion de colonisation par le champignon candida). Bien entendu les émollients apaisants et isolants doivent toujours accompagner tout traitement de l’érythème fessier. Si l’érythème persiste et s’il s’agit d’une rougeur importante, il est vivement conseillé de consulter un dermatologue afin d’éliminer une suspicion de dermatite atopique ou autre maladie inflammatoire spécifique pour cet âge, des affections plus ou moins rares mais traitables par des médicaments et des conseils adaptés.

A propos de Maya Choppin de Janvry

Maman d’une coquinette et de deux petits diablotins, je jongle (ou enfin j’essaye) entre les couches, le boulot, les petits bobos, les conseils de la belle mère, les soirées entre copines, les fous rires, les emmerdes, les angoisses, les câlins. Bref, la vie d’une maman moderne quoi !